L’esprit du roman

Avant tout, l’auteur ne se prend pas au sérieux dans ses déclarations. L’humour, grinçant si possible, pointe les conversations.
Montrer, mais c’est une évidence et l’auteur n’a rien inventé, que notre monde d’humains est mu par l’argent et les femmes, les hommes étant leurs jouets. Mettre en évidence la cruauté de ceux pour qui la vie n’a pas été toujours tendre et qui se sont faits à la force de poignets d’acier. La désinvolture et l’inconstance n’est que source d’ennuis. Les prédateurs sont à l’affût de ces personnages frivoles et naïfs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contacter l'auteur

Le Fanfaron

Remplissez le formulaire suivant et je vous enverrai le Fanfaron au format PDF dès réception de votre paiement (les informations de paiements vous serons indiquées dès l’envoi du formulaire)

Une questions ? contactez-moi